Le tacle de Trump envers Huawei

par colivier

Le 01 juin à 12h34

107

Aaah Huawei et les États-Unis... Après les accusations d'espionnage, l'interdiction aux membres du gouvernement d'utiliser les smartphones de la marque et quelques autres interdictions, il fallait s'y attendre, Huawei a été mis sur la liste noire des échanges commerciaux par le gouvernement Américain. Huawei ne peut donc plus commercer avec les entreprises de pays de Trump.

On s'aperçoit ainsi, avec les jours qui passent, de l'ampleur que cette décision a pour l'entreprise Chinoise, qui plus est quand des entreprises qui ne sont pas Américaines arrêtent elles aussi les échanges avec Huawei.

Nous allons essayer de lister une partie des entreprises et organisations qui ont, à ce jour, mis fin à leur collaboration avec Huawei et voir leur impact, ainsi que la parade de Huawei.

/!\ Ces informations sont à prendre avec des pincettes car susceptibles de changer, mais aussi par ce que Donald Trump n'est pas encore fermé à l'idée d'un accord. Il faut aussi savoir que ces conséquences n'impactent que les futurs produits de la marque et ses filiales (Honor..), il n'y a donc pas de soucis à se faire pour les produits actuels.


Google

Si Google ne commerce plus avec Huawei, ce dernier se voit contraint de priver ses utilisateurs de l'écosysteme de Google, cher à nombre d'entre nous. Et si Android est OpenSource (tout le monde peut l'utiliser et le modifier à sa guise) il faut une licence pour utiliser dessus les services de Google et il est difficile de se passer de Google sur Android, ne serait-ce que pour disposer d'un magasin d'application (je vous parlais dernièrement de /e/, un OS mobile destiné à se passer de Google et à protéger sa vie privée). Huawei serait actuellement en pourparlers avec le magasin d'application Aptoide (on peut aussi citer F-Droid qui propose des applications OpenSource) et travaillerait depuis novembre 2018 sur un système d'exploitation alternatif à Android, Ark OS.

Il faut aussi noter que la moitié de son marché est situé en Chine et que ces consommateurs son déjà privé de Google suite a des différents entre la marque Californienne et le gouvernement chinois, cela n'a donc aucun impact pour une moitié du marché de la firme.


ARM

Déjà lâchée par Qualcomm et Intel, entreprises Américaines, Huawei et aussi été abandonnée par ARM, le fournisseur britannique de tout (ou presque) les processeurs utilisé dans les systèmes embarqués (smartphones, montres...). Et si justement tout le monde utilise ARM, c'est parce qu'il permet d'excellentes performances tout en consommant un minimum d'énergie, c'est donc un très gros coup dur pour la firme chinoise qui devra passer à des puces moins performantes ou construire ses propres puces si elle veut continuer à produire.


SD Association, Wi-Fi Alliance, JEDEC...

Huawei à aussi été banni de nombreuses association chargée de faire respecter certaines normes comme la SD Association qui gère les normes des cartes SD et ses dérivées (micro SD). Huawei a déjà commencé à développer la Nano Memory, alternative au microSD. L'entreprise ne fait plus non plus partie de la Wi-Fi Alliance, qui gère les normes du Wi-Fi, elle pourra toujours utiliser le Wi-Fi mais ne pourra plus participer à l'élaboration de nouvelles normes. Finalement, Huawei s'est de lui-même retiré de la JDEC, l'organisation qui maintient, les normes de l'USB (USB, microUSB, Type-C...), là aussi, elle ne pourra toujours l'utliser mais ne pourra plus participer à l'élaboration de nouvelles normes.


On voit donc que Huawei, comme toutes ses entreprises concurrentes, est très dépendant d'autres entreprises, que ce soit pour du logiciel (Google...) ou du matériel (ARM, Qualcomm...) et des organisations qui maintiennent des normes. Le fait que les États-Unis soient le siège de la plupart des acteurs de la tech peut, on le voit, énormément handicaper les entreprises internationales qui ferraient bien, comme l'a fait Huawei, de chercher dès maintenant des solutions de replis.

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire !
SE CONNECTERS'INSCRIRE

Aucun commentaires... Soyez le premier à en ajouter un !