Interview de David Combarieu, fondateur de HitClic, société spécialisée dans le handi-gaming

par colivier

Le 25 septembre à 19h14

160

Interview de David Combarieu

Bonjour ! Aujourd’hui j’ai l’immense honneur de vous présenter l’Interview de David Combarieu, président de l’association Handigamers, fondateur de HitClic et supporter de l’équipe RebirdEsport. Si vous ne connaissez pas David Combarieu, retenez que c’est un homme qui a permis à beaucoup de personnes en situation de handicap de jouer aux jeux vidéos. En effet, HitClic est une société qui vends des solutions hardware pour l’accessibilité des jeux vidéos, Handigamers est une association qui milite pour l’accessibilité dans le monde de l’esport et RebirdEsport est une team handi-esport. Dans cette interview tournée vers HitClic, on va s’intéresser à la création et aux ambitions de l’entreprise, puis on s’intéressera au côté humain avant de boucler en parlant d’Opensource. Bonne lecture !



NaN - Est-ce que vous pouvez nous présenter HitClic ?


HitClic est une société créée début 2019 dont l’activité est la conception et la commercialisation de solutions adaptées pour les personnes à mobilité réduite. Nous travaillons sur l’accessibilité du jeu vidéo mais d’autres projets sont prévus pour la suite.

La société a reçu le prix du jury des CIC Esport Business Awards, et est lauréate du Réseau Entreprendre du Var.

NaN - Quels ont été vos motivations pour la création d’HitClic ?


HitClic est en fait la concrétisation du projet Handigamers que j’ai lancé en 2017 avec Théo Jordan, qui est mon beau fils et est lui-même tétraplégique et gamer.

Le tout premier prototype était bien sur pour lui, mais nous avons rapidement reçu de nombreuses demandes pour adapter des manettes de jeu vidéo de toutes sortes. Nous avons alors constaté qu’il n’existait aucune solution sur le marché.


NaN - Quels sont les handicaps auxquels vous apporter des solutions avec HitClic et ceux pour les lesquels vous aimeriez apporter des solutions ?


Nous travaillons uniquement sur le handicap moteur. Comment jouer sur une console ou sur PC quand on n’a qu’une main valide, ou quand la motricité des doigts est très limitée.

D’autres solutions techniques seraient peut-être à trouver pour aider les personnes atteintes de handicap visuel, auditif, ou cognitif. Ces solutions sont sans doute plus logicielles que matérielles, d’autres associations tentent de trouver des solutions sur ces sujets.

NaN - Quels sont les objectifs futurs de HitClic ?


Le premier catalogue de produits est maintenant disponible sur hitclic.fr et nous continuons à innover et à concevoir des solutions sur d’autres sujets comme le SimRacing, permettant par exemple à des personnes paraplégiques de piloter un jeu de voitures dans des conditions proches de la conduite réelle, et plus tard nous prévoyons de travailler sur le pilotage de drones. La course de drone se rapproche de l’esport.

NaN - Est-ce que vous avez créé ce projet seul ?


Nous sommes 2 cofondateurs, Théo Jordan et moi-même.

Nous avons été accompagnés dans la création de cette société, par TVT Innovation à Toulon, ainsi que le CIC et le Réseau Entreprendre.

NaN - Quels ont été les difficultés rencontrées pour la création d’HitClic ?


La création d’une société n’est pas très compliquée mais la difficulté était de prendre la décision de le faire. La question qui se pose est de savoir si cette activité est viable et peut générer assez de chiffre d’affaires pour créer des emplois. Réponse dans quelques mois.

NaN - Est-ce que vous vous consacrez à plein temps à ce projet, est-ce que vous en vivez ?


Je suis moi-même à plein temps sur ce projet car quand on crée une entreprise il faut se donner les moyens de la faire vivre. La commercialisation des premiers produits a commencé en aout, c’est encore beaucoup trop tôt, à ce stade nous ne sortons aucun salaire.

NaN - Vous rencontrez souvent les personnes a qui vous livrez vos produits, qu’est-ce que ça vous fait de les voir s’épanouir dans le jeu grâce à eux ?


C’est évidemment très gratifiant quand les gamers sont heureux de pouvoir jouer pleinement, participer à des tournois, oui nous les rencontrons le plus possible pour se rendre compte de leurs difficultés et mieux comprendre quelle solution on peut proposer. Ces personnes ont des profils très différents, il y a bien sur des jeunes, des enfants, avec des maladies invalidantes, ou suite à des accidents. C’est toujours des moments forts quand ils peuvent revenir dans le game ! Mais il y a aussi beaucoup d’adultes, par exemple qui souhaitent avoir du matériel adapté pour pouvoir rejouer avec leurs enfants.

NaN - Parmi ces rencontres, quelle histoire vous a le plus touchée ?


Je suis resté en contact avec plusieurs personnes, je pense par exemple à Yann, on lui a fait une manette pour jouer avec la bouche sur PS4, et c’était une des toutes premières réalisations, assez artisanale, en septembre 2017. Je lui demande souvent si la manette fonctionne toujours, et à chaque fois il me répond que oui, il s’éclate sur sa nouvelle PS4 Pro… J’adore le fait qu’il joue depuis déjà 2 ans avec cette manette qui est unique !


NaN - Aimeriez-vous que HitClic n’ait pas à exister, auriez-vous préféré que les constructeurs présentent eux-mêmes des solutions pour les joueurs en situations de handicap ?


Disons que j’aime ce projet, la motivation est immense, et si les constructeurs étaient capable d’adapter leur matériel sur mesure pour tous les gamers en situation de handicap, eh bien on n’aurait pas eu besoin de faire tout ce travail. Mais c’est impossible on le sait. Microsoft a fait un grand pas en avant en proposant le Xbox Adaptive Controller, ce système nous permet de proposer des options très pratiques, mais il reste tous les fans de PlayStation et Nintendo ;)

NaN - On parle beaucoup d’Open Source sur chevro.fr, est-ce que votre matériel est Open Hardware (Matériel libre) ? Et sinon, prévoit-il de l’être ?


C’est une option possible pourquoi pas, en tout cas nos produits aujourd’hui ne contiennent pas de brevet, je préfère proposer les produits le plus vite possible pour les tester avec les joueurs, plutôt que tout protéger avec des brevets selon moi pas très utiles et qui vont nous couter très cher.

Les pièces que nous utilisons sont très connues des passionnés de retrogaming, on les trouve sur pas mal de sites spécialisés, il n’y a pas vraiment de secrets de fabrication. Toute la valeur de notre travail est de savoir s’adapter au handicap de la personne.

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire ou pour répondre à quelqu'un !
SE CONNECTERS'INSCRIRE

Aucun commentaires… Soyez le premier à en ajouter un !