La protection des données, et alors ?

par colivier

Le 17 août à 19h20

138

La protection des données ? Quelles données ? Pourquoi ? Par qui ? Voici pourquoi vous devez protéger vos données même si "vous n'avez rien à cacher" ou que "c'est trop tard".


NaN Quelles données ?

Quand vous naviguez sur internet, utilisez une application sur votre téléphone ou simplement utilisez votre téléphone, ordinateur, montre connectée etc ..., de nombreuses données sont collectées sur vous. Tout ce que vous écoutez, regardez, achetez, envoyez, recevez on le sait, et on en sait bien plus. La plupart des applications et sites web que vous utilisez vous suivent à la trace pour récupérer un maximum d'informations sur vous. Pas chevro, vous pouvez vérifier ;)


NaN Pourquoi ?

Vos données, quand quelqu'un les récupère, il peut en faire deux choses. Les revendre, ou les donner à son intelligence artificielle pour qu'elle prédise des choses sur vous, cette IA sera capable de savoir avant vous ce que vous allez acheter, les produits que vous êtes susceptibles d'apprécier... Et oui, vous connaissez le dicton, quand c'est gratuit c'est que c'est vous le produit...


NaN Par qui ?

Enfin ! C'est l'heure de parler des GAFAM ! Bon, si tout le monde peut récolter des données sur vous (et le fait probablement), une grande partie est récupérée par les GAFAM, parce qu'ils sont partout. Non content de pomper nos données sur leurs services, ils le font sur les services des autres. La plupart des publicités que vous voyez sur les sites web et les applications viennent de la régie publicitaire de Google et plus de trois quarts des sites sont équipés de Google Analytics. Et bien ça ne loupe pas, on y récupère des infos sur vous, tout comme quand vous voyez un bouton like Facebook en bas d'une page.

Pour revenir sur Google Analytics, c'est un service qui est présent sur la quasi-totalité des sites internet et... C'est flippant... Vraiment. Pour l'avoir testé, il vous permet de presque tous savoir sur ceux qui visitent votre site (et Google le sait aussi par la même occasion). On peut y voir les visiteurs en direct, leur localisation (à la ville près), leur nombre de pages visitées (et lesquelles) et tant d'autres choses...


NaN Je n'ai rien à cacher

C'est sur, c'est sur... Moi non plus. Mais rien ne dit que vous n'aurez rien à cacher plus tard. Et même si vous êtes irréprochable et que les renseignements n'auront pas besoin de récupérer ce que Google ou votre FAI sait de vous (Fournisseur d'Accès à Internet, comme Free, Orange ou SFR), le fait que ces sociétés vous connaissent mieux que certains de vos amis est inquiétant non ? C'est une intrusion dans votre vie privée. Même en navigation privée ils ne se gênent pas, vous n'avez pas d'intimité sur internet ou sur votre téléphone.

Pour clore cette partie, je vous laisse avec une citation d'Edward Snowden : Lorsque vous dites "le droit à la vie privée ne me préoccupe pas, parce que je n'ai rien à cacher", cela ne fait aucune différence avec le fait de dire "Je me moque du droit à la liberté d'expression parce que je n'ai rien à dire", ou "de la liberté de la presse parce que je n'ai rien à écrire".


NaN De toute façon, c'est trop tard...

Meuu non ! Ce n'est jamais trop tard. Même si tu penses que tu leur as déjà tout donné, il n'est jamais trop tard, il y a des solutions, enfin, dans le prochain chapitre.


NaN Que faire

Il faut apprendre à se séparer de ces choses-là, mais ce n'est pas simple, bien souvent, ce n'est pas vous qui les y avez invités. Heureusement pour vous, il y a des solutions toutes prêtes pour vous. Vous pouvez par exemple utiliser Firefox et lui demander de bloquer les traqueurs (comme Google Analytics), ou, le navigateur Brave dont je vous parlais il n'y a pas longtemps et qui a vocation à bloquer les traqueurs. Ensuite, inutile de vous dire qu'utiliser Google est suicidaire, et Dieu sait à quel point il est difficile de s'en passer. Pour le faire petit à petit, vous pouvez vous passer de son moteur de recherche au profit de Qwant, le moteur de recherche français qui ne collecte aucune donnée sur vous. Pour finir, il y a d'autres solutions un peu plus technique, comme passer à Linux sur son ordinateur ou au fameux /e/ dont je vous ai déjà parlé sur votre téléphone.

Ah oui ! Un dernier truc ! La récente loi européenne sur le RGPD vous autorise à consulter les données récoltées sur vous et à demander leurs suppressions. (n'oubliez pas ensuite de désactiver la récolte d'autres informations par la suite comme votre suivi à la trace par GPS signé Google)

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire ou pour répondre à quelqu'un !
SE CONNECTERS'INSCRIRE

Aucun commentaires… Soyez le premier à en ajouter un !